Réflexion pédagogique formation paysage

LA FORMATION DE L’INGÉNIEUR PAYSAGISTE À ANGERS (RÉFLEXION EN COURS DE L’UP PAYSAGE…)

Historique

L’histoire de l’école d’Angers remonte à 1971 avec la création par le ministère de l’agriculture de l’Ecole Nationale d’Ingénieur des Travaux de l’Horticulture et du Paysage (ENITHP), qui a ensuite fusionné en 1997 à l’Ecole Nationale Supérieure d’Horticulture (ENSH), fondée à Versailles en 1874, pour former l’Institut National d’Horticulture et du Paysage d’Angers (INH). Enfin, l’INH et l’école supérieure agronomique de Rennes (Agrocampus Rennes) se sont associées en 2008, pour former AGROCAMPUS OUEST.

A l’origine, la création de l’ENITHP a accompagné un projet de grande ampleur initié en 1967 par le député Edgard Pisani, également ancien ministre de l’agriculture, qui consistait à créer un nouveau pôle horticole et maraîcher (« Une usine de 30 000 emplois ! ») entre Loire et Authion, à la place d’un marais. Il s’agissait aussi de faciliter la délocalisation des horticulteurs angevins, pour permettre l’extension de la ville. Afin d’assurer la réussite de ce vaste projet de territoire, il était alors nécessaire de créer un pôle public de formation supérieure et de recherche agronomique (installation de l’INRA en 1968). En 2005, Le « pôle du végétal angevin » a été labellisé « pôle de compétitivité à vocation mondiale » (Végépolys).

Au sein d’Agrocampus Ouest, l’équipe « Paysage » constituée d’enseignants-chercheurs et de praticiens, a pour mission de porter une formation plus spécifique en sciences et métiers du paysage, en lien avec les autres écoles supérieures françaises (Versailles, Bordeaux, Blois, Lille), avec la particularité de former des ingénieurs.

L’ingénieur en Paysage

L’ingénieur en paysage formé à Angers est un paysagiste doté des qualités de rigueur et des connaissances scientifiques spécifiques à un ingénieur. La diversité des métiers, des structures d’accueil et des projets auxquels il se prépare l’oblige à une grande qualité d’adaptation pour travailler dans des espaces et des contextes culturels excessivement variés. Agir sur les paysages, c’est-à-dire à l’interface entre la nature et la société nécessite également une grande ouverture d’esprit et beaucoup de curiosité pour aller se nourrir de disciplines très variées, issues autant des sciences du vivant que des sciences humaines et sociales. Enfin, pour améliorer le cadre de vie des populations, le paysagiste doit comprendre l’articulation des échelles spatiales et temporelles afin de maîtriser des processus de transformation des espaces de plus en plus rapides et complexes en faisant preuve de créativité.

La formation d’ingénieur proposée offre une grande polyvalence facilitant l’adaptation, le travail en équipes et la résolution de problèmes complexes.  À Angers l’accent est particulièrement mis sur les sciences du végétal et les sciences du vivant, sur l’apprentissage des langues étrangères et sur la communication. Comme dans les autres écoles, les exercices de terrain, les projets et les nombreux stages permettent enfin aux étudiants de se confronter progressivement à la réalité du monde professionnel en développant des qualités de travail en équipe, d’organisation et de prises de décision.

Les métiers de l’ingénieur paysagiste d’Agrocampus Ouest et ses partenaires professionnels

Print

Le végétal et son milieu

Agrocampus Ouest étant partenaire de Végépolys (Pôle mondial du Végétal), la connaissance des végétaux reste un pilier de la formation. Cela passe tout d’abord par une bonne compréhension des milieux (géomorphologie, sols, climats, hydrologie, …) et des processus de développement des plantes (physiologie végétale, génétique, écologie, …), par la reconnaissance des végétaux (botanique) puis par l’apprentissage des techniques de culture et d’utilisation des plantes dans un projet. Une mise en pratique est expérimentée dès la première année de formation à travers la création de jardins pédagogiques. Puis cette connaissance vient nourrir ensuite tous les exercices de projets de paysage, en se renforçant.

L’enseignement du projet

Le « projet de paysage » constitue un socle commun à toutes les écoles de paysage qui structure l’ensemble de la formation. Par « projet de paysage », nous entendons toute action d’aménagement/gestion/protection volontaire d’un espace à plus ou moins long terme visant à améliorer le cadre de vie des populations, en adéquation avec les qualités perçues et vécues du site ou du territoire considéré. Quel que soit le type d’action projetée (de la sensibilisation des habitants à l’aménagement concret d’un lieu), la démarche de projet reste identique et repose avant tout sur un diagnostic rigoureux à plusieurs échelles spatio-temporelles.

L’enseignement du projet de paysage à Agrocampus Ouest, enseigné par des binômes enseignant-chercheurs/praticiens repose donc sur une bonne compréhension des territoires et une bonne lecture de l’espace, sur l’apprentissage des différentes étapes de processus de conception, sur l’enseignement des méthodes d’ingénierie de projet et de travail en équipes et sur l’expérimentation en réponse à des commandes réelles et à travers de nombreux stages professionnels.

Sciences et techniques appliquées au projet

 L’enseignement du projet de paysage à Agrocampus Ouest s’appuie aussi sur l’apprentissage d’un grand nombre d’outils et de techniques qui forment un bagage important de l’ingénieur paysagiste. Ces outils concernent toutes les phases du projet à commencer par l’analyse paysagère (croquis, blocs diagrammes, Système d’Information Géographique (SIG), …), la conception (dessin, CAO DAO, …), les techniques d’aménagement (Voirie et Réseaux divers (VRD), sols urbains, …), la gestion de chantier et les techniques de communication (orale et graphique). Dans cette pédagogie, il ne s’agit pas de construire une démarche autour de ces techniques mais plutôt de donner la possibilité à chaque étudiant de se construire sa propre boîte à outils dans laquelle il puisera en fonction de la phase de projet à laquelle il sera confronté.

 La recherche et l’enseignement

L’enseignement à Agrocampus Ouest Angers a été pensé et est assuré depuis plusieurs années par une équipe constituée de professionnels concepteurs et d’enseignants-chercheurs travaillant en étroit partenariat. Cette spécificité confère à la pédagogie une dimension scientifique très importante et se traduit par une rigueur des démarches et méthodes enseignées, par l’apprentissage d’outils innovants et par une sensibilisation des étudiants à la recherche.

Les expériences de recherche auxquelles participent les enseignants sont directement appliquées à l’aménagement du territoire et réinterrogent les démarches paysagères enseignées. Elles servent aussi de passerelle entre la pédagogie et le monde professionnel. A travers ces expérimentations, des commandes peuvent être élaborées en partenariat avec les collectivités et soumises ensuite aux étudiants dans le cadre de leur formation.

Projet(s) de paysage(s) : exemples

Print

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s